Walia ibex Images et faits

Walia bouquetinLe bouquetin Walia (Walie de chèvre) est une espèce de chèvre sauvage que l'on trouve exclusivement dans les montagnes du nord de l'Éthiopie. Il est également connu sous le nom de bouquetin abyssin. La quasi-totalité de la population en danger résiduelle réside sur 25 kilomètres (15,5 miles) dans le parc national des montagnes du Simien. Ces montagnes sont caractérisées par d'énormes ravines et gorges, où les très agiles bouquetins Walia peuvent habiter même les falaises rocheuses les plus glissantes et les plus reculées et survivre sur une végétation très clairsemée.

C'est la coloration frappante et les magnifiques cornes arquées qui distinguent le bouquetin Walie des autres espèces de bouquetins. Ils ont un beau pelage brun chocolat à brun châtain qui est brun grisâtre autour du museau et un gris plus clair autour des yeux et le long des pattes. Le ventre et l'intérieur des pattes sont blancs et les mâles matures arborent une barbe noire. Il existe également des motifs de marquage noir et blanc contrastés le long des jambes. Les mâles adultes pèsent généralement de 80 à 125 kg (180 à 280 lb) et ont de très grandes cornes qui se cambrent vers l'arrière sur des longueurs allant jusqu'à 110 cm (43,3 po). Les femelles ont aussi des cornes, mais sont plus petites et plus minces que les mâles avec des marques de couleur plus pâles.

Walia ibex se déplace activement et se nourrit uniquement tôt le matin et tard le soir. En milieu de journée, ils sont très léthargiques et se cachent sous des broussailles denses pour éviter le soleil intense et les prédateurs. Ce sont des herbivores avec des régimes alimentaires composés de buissons, de lichens, d'herbe, d'herbes, d'arbustes et de plantes grimpantes. Il n'est pas rare de les voir debout sur leurs pattes arrière pour atteindre les nouvelles feuilles tendres des buissons et des arbustes. Ils vivent dans des troupeaux composés de cinq à vingt animaux, mais les mâles plus âgés ont tendance à être plus solitaires, sauf pendant les saisons de reproduction. La plupart des troupeaux se composent de femelles et de leurs petits. Ils atteignent la maturité sexuelle à un an. Le seul prédateur connu pour les adultes est le hyène , mais les jeunes sont aussi souvent chassés par une variété d'espèces de renards et de chats.

En raison du déclin rapide de la population, le Walia ibex est classé comme une espèce en danger critique d'extinction. En 1963, seuls 150 à 200 de ces animaux survivaient. Principalement grâce à la protection qu'ils ont reçue après la création du parc national des montagnes du Simien vers 1969, leurs populations sont passées à environ 500 individus. Cependant, la perte d'habitat et le braconnage constituent toujours des menaces majeures pour leur survie. D'importantes zones de pâturage ont été perdues à cause des établissements humains, de l'élevage et de la culture. En outre, le braconnage illégal par la population locale pour la viande, les peaux et les cornes du bouquetin continue d'être un problème permanent.

Photo du bouquetin Walia par Paulo Philippidis , sous licence Licence générique Creative Commons Attribution 2.0 .

Le Walia ibex est classé en danger critique d'extinction (CR), faisant face à un risque extrêmement élevé d'extinction à l'état sauvage, sur la liste rouge de l'UICN des espèces menacées

Des pays
Ethiopie
Habitats du bouquetin de Walia
Prairie , Arbuste , Prairies sèches subtropicales / tropicales et Arbustes secs subtropicaux / tropicaux

Plus d'animaux commençant par W